Objet publicitaire végétal : entretien & culture 

Afin que votre objet publicitaire végétal, arbre ou plante, s’épanouisse pleinement, plante-publicitaire.com vous prodigue ici quelques conseils d’entretien et de culture. Sachez, quoi qu’il en soit, que chacun des produits proposés sur ce site est accompagné d’une notice d’entretien : fréquence d’arrosage, exposition, taille, floraison, etc.

Comment entretenir le plant d’arbre publicitaire ?

Résineux ou feuillu, un arbre en pot va demander de l’entretien. Voici, en quelques lignes, ce qu’il faut savoir.

1)      L’arrosage. Contrairement à un arbre planté en pleine terre, dont les racines peuvent aller chercher l’eau plus profond dans le sol, un arbre en pot va rapidement se déshydrater. Il faut donc l’arroser régulièrement mais modérément car de nombreuses espèces, comme l’olivier, ne supportent pas l’excès d’eau. La quantité d’eau délivrée devra néanmoins être augmentée en cas de grosse chaleur.

2)      La taille. Certaines espèces seulement demandent à être taillées. Dans ce cas, la taille doit être effectuée comme pour un arbre poussant à même le sol.

3)      La fertilisation. Plusieurs fois par an (en février, mai et août), il est préférable d’ajouter dans le pot une à deux poignées d’engrais organique (compost ou fumier) afin de redynamiser la pousse de l’arbre.

4)      Le surfaçage. À la fin de l’hiver, il est conseillé de faire un surfaçage, qui consiste à renouveler les cinq premiers centimètres du terreau.

5)      Le rempotage. Le rempotage n’aura lieu, lui, qu’au bout de quelques années. Il est préférable de le faire entre novembre et février. Si nécessaire, on peut profiter de l’opération pour tailler les racines.

Le cas du bonsaï publicitaire

S’occuper d’un Bonsaï d’intérieur est bien moins difficile que ce que beaucoup de personnes imaginent. Trois règles principales sont à retenir.

1)      L’arrosage. Il est impératif de ne pas arroser par habitude ! L’arrosage doit se produire seulement quand le substrat commence à sécher. Avant de donner de l’eau au Bonsaï, on peut s’assurer de l’humidité du substrat en y enfonçant légèrement le doigt (jusqu’à 1 cm de profondeur).

2)      L’engrais. Un bon engrais devra contenir de l’azote (N), du phosphore (P) et du potassium (K), en doses adaptées. Bon à savoir : la valeur nutritive d’un engrais liquide ou solide est à peu près égale. L’engrais devra être appliqué pendant la croissance de l’arbre. Par contre, il est préférable de ne pas fertiliser un Bonsaï tout juste rempoté. Il en va de même pour un arbre malade.

3)      Le bon emplacement. Les Bonsaï ont, en règle générale, besoin de beaucoup de lumière. Il faut donc les placer, au mieux, devant une fenêtre. Au naturel, cette espèce évolue aussi dans des milieux relativement humides. Pour augmenter l’humidité autour de cet arbre, il est possible de pulvériser de l’eau plusieurs fois par jour. Une bonne aération, en ouvrant une fenêtre pendant la journée, lui sera également bénéfique.

Comment s’occuper d’une plante publicitaire ?

Même si, d’une espèce à l’autre, les recommandations peuvent changer, certains usages sont de mise pour toutes les plantes d’intérieur.

1)      Lumière et température. Aucune plante ne peut survivre sans lumière ! L’exposition idéale pour une plante d’intérieur est à proximité immédiate d’une fenêtre, orientée à l’est. Quant à la température, la plupart des plantes d’intérieur supportent très bien celle régnant dans nos appartements. Elles apprécient, d’ailleurs, de perdre quelques degrés à la nuit tombée. En été, il faut cependant rester vigilant et vérifier que les plantes ne se dessèchent pas.

2)      L’arrosage. La fréquence de l’arrosage variera d’une espèce à l’autre. Valeur sûre : n’arroser les plantes qu’une fois le terreau séché ! En hiver, une plante d’intérieur réclamera beaucoup moins d’attention. Attention, donc, aux excès d’eau qui la feront pourrir.

3)      Le rempotage. À exécuter de préférence en hiver, le rempotage sera nécessaire si le système racinaire devient trop compact, quand la croissance semble ralentie ou lorsque la plante ne fleurit plus.

Plantes publicitaires décoratives : gare aux floraisons ! Il faut savoir que certaines plantes d’intérieur, comme l’orchidée, ne fleurissent que quelques mois dans l’année. Pour offrir une plante fleurie et éviter quelques déceptions, il est donc conseillé de se renseigner au préalable sur la fréquence de fleurissement.

Zoom sur le ficus publicitaire

Le ficus est une plante très appréciée que l’on retrouve dans de nombreux intérieurs, au travail comme à la maison. Il très facile d’entretien, ce qui explique en partie son succès.

1)      L’emplacement. Contrairement à certains de ses congénères, le ficus n’apprécie pas d’être mis directement au soleil. Il a, tout de même, besoin d’être placé dans une pièce lumineuse.

2)      L’arrosage. À l’image de la majorité des plantes d’intérieur, le ficus devra être arrosé lorsque sa terre est sèche. Il faudra utiliser de l’eau à température ambiante et la verser avec modération.

3)      Le rempotage. Il doit avoir lieu tous les deux à trois ans, dans un pot chaque fois plus grand pour permettre au ficus de grandir.

Quand et comment planter ses graines publicitaires ?

Rien de plus simple que de faire germer des graines. En effet, pour éclore, toutes les graines ont besoin d’humidité et de chaleur. Un pot, un peu de terreau… Il ne reste ensuite qu’à laisser la magie s’opérer !

Quant à la conservation, la plupart des graines peuvent être réservées pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Mais elles devront être rangées dans des récipients hermétiques, au frais, au sec et à l’abri de la lumière. En cas de doute, mieux vaut se référer à la notice d’entretien.